En ce quinzième dimanche du temps ordinaire, le sanctuaire marial de Schoenstatt à Mont Sion Gikungu a eu la joie d’accueillir les membres du Renouveau Charismatique Catholique en pèlerinage de clôture de leur premier Congrès diocésain qui s’est tenu au Foyer de Charité de Bujumbura du 09 au 14 Juillet 2019. Plus de 600 Congressistes ont débuté leur procession devant les enceintes de l’hôpital militaire de Kamenge à 8h30, accompagner de l’Aumônier National du Renouveau Charismatique Catholique, le Père Amand Kana, avec quelques prêtres qui ont pris part à ce Congrès,  pour se diriger vers le sanctuaire marial de Schoenstatt à Mont Sion Gikungu. Ils ont été accueillis par leurs frères et sœurs du groupe du Renouveau Charismatique  de Mont Sion ainsi que le Père Recteur du Sanctuaire et se sont dirigés vers l’église de la Sainte Trinité où allait se célébrer la Sainte Eucharistie.

La célébration eucharistique de ce dimanche a été présidée par Son Excellence Monseigneur Evariste Ngoyagoye, Archevêque émérite de l’Archidiocèse de Bujumbura entouré de sept autres prêtres. L’animation du chant liturgique a été assurée par la chorale Sainte Maria Goretti. Juste au début de la Messe, le Père Recteur du sanctuaire marial de Schoenstatt à Mont Sion a, dans son mot d’accueil, exprimé sa joie d’accueillir un effectif aussi important de charismatiques à la fin de leur premier congrès diocésain tenu au Foyer de Charité de Bujumbura. ‘ Nous nous sentons particulièrement heureux de vous voir entre nous car nous recevons de votre part un beau cadeau de grâces divines que vous avez vous-mêmes reçues au cours de votre congrès’, s’est exclamé le Père Recteur. Le thème du congrès était : « Il est fort, le roi qui aime la justice » (Ps 99,4).

C’est grâce à de tels congrès que la communauté prend une nouvelle saveur et un nouvel élan apostolique au sein de la communauté et de toute l’Eglise. Le Renouveau Charismatique Catholique a tenu ce Congrès au cours de cette année où il fête son jubilé d’argent depuis son entrée au Burundi, et il y a l’heureuse coïncidence que  le Sanctuaire Marial de Schoenstatt de Mont Sion Gikungu  partage la même joie, parce qu’il va solennellement fêter aussi son jubilé d’argent le 19 octobre 2019. C’est donc une joie immense pour le sanctuaire marial de Schoenstatt d’accueillir en son sein la famille du Renouveau Charismatique Catholique qui est aussi en son année jubilaire. ‘Dans tous les cas, nous comprenons nous ne pouvons pas jouir pleinement si la vierge Marie n’est pas avec nous. Ceci le Renouveau Charismatique Catholique l’a compris et a préféré clôturer ce Congrès ici à Mont Sion Gikungu’, a insisté le Père Recteur avant d’inviter Son Excellence l’Archevêque émérite à présider à la sainte Messe de ce dimanche. La Parole de Dieu du jour a été tirée du Livre du Deutéronome 30, 10-14 ; de l’Epitre de saint Paul Apôtre aux Colossiens 1, 15-20 et de l’Evangile selon saint Luc 10, 25-37.

Dans son homélie, Son Excellence Monseigneur l’Archevêque émérite de l’Archidiocèse de Bujumbura a commencé à préciser que le message central de la Parole de Dieu de ce jour semble se suffire en lui-même : ‘Va et fais de même’. Ceci parce que tout au début du congrès du Renouveau Charismatique Catholique,  le Berger diocésain a rappelé aux Congressistes de garder à cœur et veiller à mettre en pratique la Parole de Dieu qu’ils ont toujours entendue. Celle parole de ce dimanche combine en elle deux commandements centraux que nous n’avons pas droit de séparer, sous peine de nous perdre pour toujours : Aime ton Dieu de tout ton cœur et de toute ton âmeet Aime ton prochain comme toi-même. Dans notre pays, tant de Burundais proclament souvent avoir mis Dieu en avant en tout ce qu’ils font, ce qui est, en tout cas, une bonne chose. Mais aussi faut-il placer son prochain, sa vie, sa dignité et ses bien en première priorité pour vivre pleinement la Parole de Dieu. Au cas contraire, l’on doit être sûr de ne pas arriver au bout de notre périple vers la félicité de la vie éternelle tant espérée. Ceci est d’autant plus vrai car Dieu nous demandera de rendre compte de ce que nous aurons fait de notre prochain que nous avons rencontré affamé, assoiffé, nu et sans abri.

Jésus Christ est l’image du Dieu invisible, il est le premier-né de toute créature. En  lui, Dieu a mis la plénitude de sa divinité, et il est  le modèle de la vraie vie. En suivant avec respect ce modèle de dignité et de vie, nous serons en mesure mettre toute chose en sa place dans l’amour du droit et de la justice.

Avant de clôturer son Homélie, Monseingeur Evariste Ngoyagoye a profité de l’occasion pour féliciter les congressistes pour avoir mené à bon port leur premier Congrès. Il n’a pas oublié d’inviter les fidèles à prier pour les nouveaux prêtres de l’Eglise du Burundi qui sont en train d’être ordonnés ces jours-ci.  Il n’a pas aussi manqué  de mentionner les membres des différentes Congrégations oeuvrant au Burundi  qui sont en train de faire leur profession ainsi qu’un bon nombre important  de fidèles qui reçoivent leur confirmation, tout comme les nouveaux foyers chrétiens qui sont fondés dans tous les coins du pays en ces jours. Tous ceux là sont en train d’être inondés par les dons du Saint Esprit .

Signalons qu’à la fin de la Messe les congressistes ont fait une procession vers le sanctuaire marial de Schoenstatt en compagnie de tous les autres fidèles pour confier à la Vierge Marie les résolutions du Congrès ainsi que lui consacrer la nouvelle équipe élue pour diriger le Renouveau Charismatique Catholique au niveau de l’Archidiocèse de Bujumbura pour un mandat de trois ans . Avant de repartir chacun vers chez soi, le RCC avait prévu un pique nique  fin et rapide pour donner un peu plus de force physique à marcher jusque vers la destination mais aussi qui signifiait beaucoup dans le sens de la fraternité.

Méthode Nyandwi