La famille de Schoenstatt au Burundi et dans la région des grands lacs a célébré le jubilé de 50 ans du couronnement de la Vierge Marie comme de la Reine de la Confiance au Sanctuaire de la Confiance à Mutumba ce samedi le 21 Septembre 2019 sous l’égide de l’Aumônier Dirigeant de la Famille apostolique au Burundi et dans la Région des Grands Lacs. La messe a débuté à 10h00 sous l’agrémentation de la Chorale de l’ETG Mutumba fusionnée avec celle de la CFCD MUTUMBA ( Centre de Formation à la catéchèse et au Développement).

En effet, la célébration de cette festivité a été débutée par de pèlerinage effectué premièrement par des chrétiens venus de la capitale économique du Burundi (Bujumbura) et des   Schoenstattiens qui ont participé à la Semaine d’Octobre qui s’organise chaque année par la centrale du Mouvement. Tous se sont rassemblés au Mont Sion Gikungu à 8h00 du matin afin d’arriver à 9h30 au Sanctuaire de la Confiance de Mutumba. Ils y ont rencontré d’autres pèlerins de la localité de Mutumba et d’autres coins du pays ainsi que de la sous-région. A 9h45, les participants ont reçu un enseignement portant sur l’objet du jour, celui du couronnement. L’enseignement a été animé par la Sœur Rectrice du Sanctuaire de la confiance Marie Alice AKIMANA.

Dans son enseignement, elle a d’abord remercié toute personne qui a répondu à cette invitation. Elle leur a souhaité bienvenu. Ainsi, elle a répondu à une question que tout un chacun pourrait se poser concernant l’origine du rite de couronner la Vierge Marie. Ce rite prend origine à la Sainte Trinité comme on le trouve dans l’Apocalypse de Saint Jean chapitre 12. Dieu a couronné la Vierge Marie comme Mère de Son fils bien Aimé, l’Esprit Saint l’a couronné comme Reine de l’Amour, a-t-elle révélé dans son enseignement. Elle a continué en disant que ce n’est pas n’importe qui, qui est en qualité d’avoir une couronne. Faisant référence à notre histoire, nous trouvons que ce n’était que le Roi et la Reine qui étaient couronnés car une couronne est un signe de la royauté et de la puissance. La Vierge Marie est Reine de tout le monde c’est pourquoi, il est indispensable de la couronner, a- t-elle poursuivi. Certes, dans la Famille, c’est notre Père qui a couronné la Vierge Marie pour la première fois le 18 octobre 1939 lors de la célébration du jubilé de 25 ans de la naissance du Mouvement apostolique de Schoenstatt puis en 1942 dans le Camp de concentration de Dachau, a-t-elle révélé la Rectrice du Sanctuaire. 

Couronner la Vierge Marie, c’est la remercier pour toutes les merveilles qu’elle a faites et la demander aussi de nous aider et de nous protéger. Pour notre cas au Burundi, les trois Sœurs de Marie de Schoenstatt ont couronné la Vierge Marie en 1969, le 08 septembre comme Reine de la Confiance, nous ne pouvons pas laisser sous nos yeux des biens que cette Reine avait fait et continue à faire au Burundi et dans la région des Grands Lacs. Elle avait protégé la région qui héberge le Sanctuaire contre la tragédie que le Burundi a connu, a-t-elle donné l’exemple. En concluant son enseignement, elle a interpelé tout chrétien à couronner la Vierge tant dans les bons moments que dans les mauvais, la Vierge Marie manifestera sa puissance. 

Après cet enseignement, s’est poursuivie la messe de la journée d’allégresse, au moment de la Gloria s’est retenti une flute (cloche du Sanctuaire) signe de la célébration du jubilé. Dans son homélie, le célébrant de la Messe, Père Longin NTIRANYIBAGIRA, a exprimé son sentiment de joie et invité les participants à remercier le Seigneur en applaudissant pour toutes les merveilles qu’il a fait grâce à l’intercession de la Reine de la Confiance pendant cette période. Parmi ces merveilles, il y a notre trésor qui est le Sanctuaire de notre Mère Trois fois Admirables de  Mont Sion Gikungu.  Aussi, il a cité différentes catégories de gens qui se sont dirigées vers cette Reine de la Confiance et leurs prières ont été exaucées. Nous célébrons cette fête étant dans un calme total a déclaré le célébrant. 

En somme de son homélie, il a dit que cette messe marque aussi l’ouverture du jubilé de 100 ans. Ainsi, cette Messe a été aussi marquée par la célébration du 18 et la consécration de la deuxième étape de l’Alliance d’Amour qui est chèque en blanc, une consécration qui a été faite par deux femmes de la branche des mères de Schoenstatt. C’est la joie et l’allégresse qui régnaient au moment de l’Action de grâces.  

En conclusion, la Messe a été clôturée à 13h15 par une bénédiction finale et après cette bénédiction s’est poursuivi des danses effectuées par des enfants vénus de collines qui surplombent le Sanctuaire et enfin le partage d’un verre en famille.

Signalons que la date de la célébration de ce jubilé était le 08 septembre 2019 mais elle a été reportée pour le 21 septembre 2019 afin de faciliter les participants de la semaine d’Octobre qui avait débuté le 19 septembre 2019 de le célébrer avec les autres.

IRABIBONA Triphon